DURE, DURE LA LANGUE FRANÇAISE!

Nancy Therrien P'tite vite Laisser un commentaire

La langue française est complexe. Il me semble que nous n’avons jamais fini d’en apprendre à son sujet. De plus, elle se modèle, se transforme sans cesse. Et, comme elle est en mouvance, cela ajoute à sa complexité. N’étant pas statique, les questions que nous nous posons à propos des règles se multiplient.

En effet, il y a les fameux codes implantés depuis longtemps et il y a les nouvelles conventions. On a souvent du mal à s’y retrouver. Si bien que pas plus tard que la semaine dernière, j’avais un échange avec les membres d’un groupe sur Facebook (Correctrices en détresse) à propos du fait que la langue nous occasionne beaucoup de questionnements. En somme, elle nous fait douter.

C’est quoi les Correctrices en détresse? C’est une communauté d’entraide pour les gens du métier de la rédaction. Vraiment pratique quand on se perd dans les méandres des nombreux outils mis à notre portée pour nous aider à démystifier la syntaxe, la grammaire, etc. On reçoit une réponse quasi instantanée de la part d’un membre de la communauté.

Enfin, le but de la p’tite vite cette semaine n’est pas de vous faire l’éloge de la complexité de la langue française (Si cela est possible), ni de vous vanter l’utilité d’une page Facebook, mais de mettre un petit sourire dans votre face.

La fille de mon frère est ma « neveuse »

Donc, comme on est en pleine période d’examens de fin d’année, je me suis souvenue de cette drôlerie de la langue créée par mon fils plus tôt cette année. Dans un exercice de français, on lui demandait de mettre certains noms communs au féminin. J’ai beaucoup (mais beaucoup) ri quand j’ai réalisé qu’à neveu, il a répondu « neveuse ». Bah, si on se fie au modèle, la déduction n’est pas si bête:

Danseur-Danseuse
Chanteur-chanteuse
Etc.

Alors, pourquoi neveu n’est pas neveuse? Faut dire que ce n’est pas neveur.

On a affaire à un joli nom féminin irrégulier comme on en compte plusieurs dans notre belle langue. On est alors loin des noms féminins qui se forment facilement grâce au simple ajout de la lettre « e » ou encore des noms masculins et féminins qui ont la même racine, mais qui possèdent une terminaison différente comme:

Favori- Favorite.

D’ailleurs, pourquoi pas un « t » à favori au masculin?

Ben voilà, je me pose trop de questions et je sympathise avec les étudiants: C’est bien vrai que le français est compliqué.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *